Pédagogie adaptée aux personnes atteintes de schizophrènie

Les caractéristiques dominantes peuvant interférer dans les apprentissages

  • Manifestation de premiers signes évocateurs : incohérence des propos, détachement, isolement, réactions violentes
  • En cas d’encadrement thérapeutique, risque de rechutes nombreuses, annulant les efforts et les motivations

Recommandations

  • Demeurer attentif aux signes manifestes de « fatigue »
  • Demeurer attentif aux signes manifestes de « mal-être » (agitation, propos incohérents, absences, etc.)
  • Demeurer attentif à certaines demandes ou remarques pouvant laisser penser que la personne est en proie à une forte anxiété
  • Apporter des signes de réassurance
  • Communiquer les supports de formation en amont des séances pour éviter les surcharges cognitives induites par une prise de notes exhaustive
  • Etaler la charge de travail pour éviter des pics de grande activité, facteur de stress intense
  • Produire des énoncés d’examens ou d’exposés le plus explicite possible
  • Préciser par écrit les consignes de travail
  • Favoriser les activités et les évaluations individuelles plutôt que collectives, ou le cas échéant laisser libre le choix de l’équipe de travail
  • Restituer le cours dans son contexte et de rappeler l’objet traité précédemment
  • Limiter les facteurs perturbateurs en cours (bruit, interférences, ruptures du déroulé d’une séquence, etc.).