Les troubles psychiques

Dépression, trouble bipolaire, anorexie, schizophénie...

Les personnes atteintes de difficultés d’ordre psychique souffrent. Leur malaise peut se traduire, à certains moments, par des comportements déroutants, éloignés des conduites convenues et habituelles. La maladie mentale comporte toujours de l’inattendu dans ses manifestations qui sont propres à chaque individu.

Du fait de l’évolution non linéaire de la maladie, une réponse rapide à la demande semble être un facteur décisif de réussite du parcours ou du maintien en formation. La stabilisation de la maladie constitue une condition essentielle pour entrer dans un processus d’insertion mais ne signifie pas que les troubles psychiques sont guéris.

Principales limitations d’activité et restrictions de participation

  • Difficulté relationnelle et d'intégration au collectif avec un risque d’exclusion
  • Troubles cognitifs (de l’organisation de la pensée et de l’attention, de concentration, de mémorisation, de lenteur) ou difficulté d’enchaînement des idées induits par la maladie et les traitements
  • Comportements parfois bizarres, inadaptés, voire inquiétants ou agressifs et fortes angoisses
  • Très perméable aux conditions environnementales (sensibilité extrême aux regards, mots ou attitudes)
  • Manque d’estime de soi
  • Fatigabilité
  • Résistance aux changements ou aux modifications de l’environnement
  • Difficulté dans la prise d’initiative et pour agir aisément face à une situation donnée
  • Manque d’autonomie
  • Soins médicaux fréquents
  • Etc...