Les structures permettant un accompagnement en milieu ordinaire

Soutien à l’intégration scolaire ou à l’acquisition de l’autonomie

Les services d’éducation spéciale assurent un soutien à l’intégration scolaire ou à l’acquisition de l’autonomie aux enfants et adolescents jusqu’à 20 ans, en liaison avec les familles. Ils sont spécialisés par handicap. Selon leur spécialité et selon l’âge des enfants qu’ils suivent, ces services peuvent porter des noms différents :

SESSAD : Services d’éducation spéciale et de soins à domicile

Ils sont constitués d’équipes pluridisciplinaires dont l’action vise à apporter un soutien spécialisé aux enfants et aux adolescents maintenus dans leur milieu ordinaire de vie et d’éducation. Une place importante est accordée à la dimension éducative. Certains SESSAD sont plus particulièrement attachés à un dispositif scolaire au sein même de l’école en appui du dispositif scolaire dans une approche individuelle mais aussi collective des élèves en situation de handicap. Le soutien du SESSAD prend des formes variables selon les besoins de l’enfant.

  • Il peut comprendre des actes médicaux ou paramédicaux spécialisés, des rééducations dans divers domaines : kinésithérapie, orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, etc. Souvent, l’intervention d’un éducateur spécialisé sera utile.
  • Certains SESSAD peuvent bénéficier d’un emploi d’enseignant spécialisé qui apportera une aide pédagogique à l’élève handicapé. C’est notamment le cas pour les enfants atteints de handicaps sensoriels (déficiences auditives ou visuelles).
  • Dans d’autres cas, un travail analogue est réalisé par un enseignant spécialisé « itinérant » qui n’est pas directement rattaché au SESSAD;
  • Dans les deux cas, l’enseignant spécialisé vient régulièrement dans l’établissement (et éventuellement au domicile de l’enfant) pour des séances de soutien spécifique qui permettent à l’élève de reprendre, en situation individuelle ou en petit groupe, des apprentissages difficiles pour lui. L’enseignant spécialisé collabore également étroitement avec les autres enseignants pour optimiser, dans le cadre du PPS, le suivi scolaire de l’élève handicapé.Les soins et les rééducations peuvent également être dispensés par d’autres moyens : services ou consultations hospitaliers, intersecteurs de psychiatrie infanto-juvénile (hôpitaux de jour, centres de consultations ambulatoires), CMPP (Centre médico-psycho-pédagogique). Dans certains cas, ils peuvent aussi être assurés par des praticiens libéraux.

SAVS : Services d’accompagnement à la vie sociale

Ils s'adressent aux personnes adultes atteintes de déficience mentale qui vivent soit à domicile, soit dans des structures d’hébergement pour adultes handicapés (appartements privatifs et/ou thérapeutiques, maisons de ville, « maison étape ») rattachées à des établissements d’hébergement traditionnel. Ils proposent un accompagnement éducatif et social (aide administrative, à la gestion du quotidien, à la gestion du budget, à l’insertion sociale et professionnelle) aux personnes en situation de handicap avec une notification de la CDAPH.

SAMSAH : Services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés

Ils proposent un accompagnement médico-social comportant des prestations de soin, avec pour objectif de contribuer à la réalisation du projet de vie des personnes en situation de handicap et disposant d’une notification CDAPH. Il permet le maintien à domicile et constitue ainsi une alternative à l’entrée en institution.

SAAAIS : Service d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à l’intégration scolaire

Ils accompagnent les personnes déficientes visuelles.

SSAD : Service de soins et d’aide à domicile

Ils accompagnent notamment les enfants polyhandicapés, les personnes âgées dépendantes, les personnes handicapées ainsi que les familles fragilisées