Les Centres de rééducation professionnelle (CRP)

Les CRP dispensent des formations qualifiantes et guident les stagiaires vers l’emploi

Les formations de réadaptation diplômantes ou professionnalisantes

La formation de réadaptation professionnelle des travailleurs handicapés n’a pas le même fondement que la formation d’adaptation à l’emploi d’un salarié ou d’un demandeur d’emploi. Elle est axée sur le droit des personnes à la réparation d’un préjudice : l’éloignement de l’emploi en raison de l’état de santé. Les actions de qualification sont nécessairement orientées sur un métier compatible avec la situation de handicap de la personne. Il peut s’agir d’une reconversion professionnelle dans un secteur d’activité complètement nouveau pour elle. Pour les plus jeunes, il peut s’agir d’une première formation adaptée à leur problématique.

La formation de réadaptation professionnelle propose une action de formation qualifiante ou diplômante dans le cadre d’une prise en charge globale (médico-psycho-sociale et intégrant un accompagnement vers l’emploi).

Aujourd’hui le réseau de la réadaptation professionnelle offre une gamme de plus de 200 formations dans 14 secteurs d’activité. Les formations sont adaptées aux spécificités des publics accueillis. 90 % des personnes formées ont déjà travaillé, la moyenne d’âge est de 41 ans.

Les CRP proposent des formations qualifiantes, du niveau II au niveau V bis dans 14 secteurs d'activité :

  • Services aux personnes et aux collectivités ;
  • Services administratifs et commerciaux ;
  • Hôtellerie restauration tourisme ;
  • Arts graphiques ;
  • Distribution et vente ;
  • Profession de la santé et du médico-social ;
  • Informatique et télécommunication ;
  • Horticulture et paysage ;
  • Bâtiment, travaux publics et électricité ;
  • Transport et logistique ;
  • Mécanique ;
  • Electronique et automatisme ;
  • Chimie biologie et biochimie ;
  • Autres industries et artisanat

Les formations préparatoires

Représentant environ un tiers du dispositif de la réadaptation, les actions de formations préparatoires proposent une très grande diversité de réponses adaptées à des besoins spécifiques de formation et d’accompagnement global.

Une action de formation préparatoire peut constituer une étape intermédiaire entre un bilan d’orientation socio-professionnel (dans le cadre d’une pré-orientation notamment) et une formation qualifiante. Les actions préparatoires sont aussi suivies en aval d’une recherche directe d’emploi (si la personne possède déjà les compétences requises pour l’emploi visé et qu’elle a besoin d’une redynamisation avec une actualisation des connaissances).

Les actions préparatoires répondent à une grande variété d’objectifs :

  • Acquérir ou réactualiser les savoirs de base ;
  • Acquérir des repères pré-professionnels ;
  • Développer les capacités d’apprentissage ;
  • Développer les connaissances générales ;
  • Redynamiser et/ou resocialiser,
  • Acquérir les prérequis spécifiques en vue d’une formation qualifiante ciblée ;
  • Consolider, vérifier et valider un projet professionnel ;
  • Découvrir un environnement professionnel ciblé ;
  • Identifier et évaluer les freins à l’insertion ;
  • Préparer la recherche directe d’emploi ;
  • Préparer aux concours ;
  • Faire émerger un projet professionnel ;
  • Développer des compétences ;
  • Préparer une démarche de Validation des acquis de l'expérience (VAE).

L’accompagnement à l’emploi

Cette prestation est le plus souvent intégrée aux actions d’orientation, de qualification professionnelle et de préparation à l’emploi.

L’accompagnement vise à aider la personne dans le repérage de situations de travail accessibles et dans sa confrontation avec de nouveaux repères professionnels. Il existe également des actions préparatoires à l’emploi non intégrées à la formation et des actions de maintien dans l’emploi.

Depuis janvier 2018, certains établissements ont un agrément « emploi accompagné », dans le cadre du nouveau dispositif mis en place par la loi du 8 août 2016.